DIM

4

OCT

2020

Coupe de France Beaucaire 0 - Asfac 0 (TAB 3-1)



Asfac - Coupe de France Beaucaire 0 - Asfac 0 (TAB 3-1)

Stade Philibert Schneider.Mi-temps : 0-0.

Arbitre : M. Chaabani.

BEAUCAIRE : Weber – Sbai, Benaissa, Peredes, El Amrani, Fabre, Tazi, Sylla,

Akrour, Abarkan (Soumah, 77e), Himmes (cap.) (Daoudi, 69e).

FRONTIGNAN : Dalouze – Do, Bessis, Dubois (cap.), Soria, Delport, Moureaux (Fesquet, 80e), Fernandez, Pron, Vernhet (Vidal, 65e), Torregrossa.

La pluie, un terrain compliqué, une formation qui évolue à l'étage inférieur : le décor était planté pour un match piège. Sofyan Carletta et le SB30 s'attendaient à un "match difficile face à une formation solide" et ils ont été servis.D'entrée de jeu, Beaucaire met une grosse pression sur les Héraultais qui sont sauvés dès la 2e minute par leur gardien Dalouze, puis par un défenseur sur sa ligne suite à une reprise à bout portant de Sylla. Après ce faux départ, Frontignan se remet vite sur les rails.Leur remuant attaquant Moureaux part dans le dos de la défense et adresse une belle frappe que Weber, le portier gardois, est tout heureux de voir filer juste à côté (11e).Le Stade réplique mais Tazi voit le portier adverse sur la trajectoire de son tir du gauche. Moureaux s'essaye à son tour mais son enroulé ne fait que frôler la lucarne alors que Peredes croit lui ouvrir le score mais, une nouvelle fois, le ballon est sauvé sur sa ligne par la défense Frontignanaise. Après la pause, le jeu est plus équilibré, l'ASFAC est bien regroupé devant Dalouze et les occasions se font rares. Sbai tente néanmoins une belle chevauchée et donne un bon ballon à Akrour qui n'ajuste pas sa frappe (70e).Cinq minutes plus tard une action litigieuse à l'entrée de la surface, où le même Akrour paraît être bousculé, ne débouche finalement sur rien. L'Asfac, "une équipe accrocheuse"

Comme ce gros cafouillage dans la surface frontignanaise mais ni Daoudi, ni Soumah, ni Akrour ne parviennent à conclure. Il faudra même un beau sauvetage dans sa surface de Sbai pour éviter une désillusion gardoise en fin de match (89e). Peredes viendra finalement soulager les siens en concluant victorieusement la séance des tirs au but. Sofyan Carletta n'a plus qu'à savourer même s'il reste lucide : "C'était dur mais la qualification est méritée face à cette équipe accrocheuse. On attend maintenant le tirage même si le championnat reste prioritaire

Midi LIbre

Télécharger l'article

Télécharger l'article

Acrobe Reader requis

Crédit agricole Intersport Equipementier Officiel de l'AS Frontignan Hexis Partenaire Officiel de l'AS Frontignan La ville de Frontignan Lapeyrade partenaire de l'ASFAC Groupe Nicollin Partenaire de l'ASFAC Le moulin de la rocade