AV.S. FRONTIGNAN A.C.

Site Officiel / n° Affiliation : 503214

Coupe de France : 7è tour Frontignan (DH) - Nîmes (L2)

FRONTIGNAN (DH) - NÎMES (L2).............................................. 0-0 Stade Lucien-Jean. Nîmes qualifié 5 tirs au but à 4. Temps froid. Vent fort. Terrain très moyen. Spectateurs : 600 environ. Tirs au but réussis pour Frontignan : El Hajoaui, Jelloul, Menvielle, Beffrieu. Tirs au but réussis pour Nîmes : Lacourt, Bobichon, Ripart, Depres, Marin. Avertissements à Frontignan : Delport (42e), Leclerc (69e) ; à Nîmes : Fabre (19e), Maoulida (34e), Lacourt (65e). FRONTIGNAN : Pascal - Menvielle, Cuccurullo (cap.), Do, Leclerc - Delport, Benureau (Vidal, 105e) - El Hajaoui, El Kessili (Beffrieu, 71e), Archimbeau (Jelloul, 86e) - Yagousseti. NÎMES : Gallon - Guihoata, Marin, Élie, Valls- Lacourt - Koura, Fabre (Ripart, 84e), Azouni, Sergio (Bobichon, 74e) - Maoulida (cap.) (Depres, 106e). Le seul regret de l'entraîneur des Muscatiers, ce n'était pas l'échec, face à Gallon parti du bon côté, du cinquième tireur, Yagousseti, c'était ce 3 contre 1 de la 119e minute. "Si on décale à droite, on peut gagner le match..." Sur ce dernier contre, plutôt que de servir Vidal, homme frais et adroit devant le but, El Hajaoui a opté pour le côté gauche, vers Jelloul, un poil trop excentré pour inquiéter Gallon. Ce même Jelloul, qui avait expédié largement au-dessus une première frappe juste avant la mi-temps de la prolongation. Car les Crocos y avaient été logiquement poussés, eux qui n'avaient pas su mettre "suffisamment de rapidité et de vitesse dans les enchaînements, de justesse technique dans le jeu", comme déploré par Florian Fabre. Très peu d'occasions En 90 minutes, Nîmes, plus qu'approximatif dans tout ce qu'il avait entrepris, ne s'était créé que deux occasions : une tête trop enlevée de Maoulida sur un corner de Sergio (39e) et un tir du gauche tendu de Ripart, de 25 m, sur lequel Pascal s'était détendu (88e). En mode résistance, Frontignan, de son côté, avait bien eu quelques coups à jouer sous l'impulsion d'Archimbeau et El Hajaoui mais ce n'est que sur un corner du second, repris au premier poteau, du bout du pied et de peu à côté, par Yagousseti (36e), que Gallon avait été inquiété. Dans la prolongation, Pascal avait encore joliment claqué en corner un coup franc de Bobichon (113e), Depres avait placé une tête hors cadre (118e) et c'était bien tout. "C'est la coupe de France, on ne retient que la qualification" "Un petit terrain, du vent, ça nivelle les valeurs. Dans ces situations, même si ce n'est qu'une DH en face, ça ne veut rien dire. Ça a donc été très compliqué, comme je le prévoyais", a résumé le défenseur croco Romain Elie avant de conclure cruellement : "C'est la coupe de France, on ne retient que la qualification."

edité le : 23/11/2015

La Ligue des Petits Princes

"Cliquez sur le logo pour visiter"

logo_ligue_des_petits_princes