AV.S. FRONTIGNAN A.C.

Site Officiel / n° Affiliation : 503214

Coupe de France ASFAC - NÎMES OL Dans les petits papier d'Ernest

"Dans les petits papiers d'Ernest", douzième et dernier épisode de notre série estivale. De tout temps, la Coupe de France, pour les clubs amateurs, a représenté une épreuve particulière. Une épreuve où les joueurs peuvent se surpasser, un spectacle où les supporters peuvent s'enflammer. Elle offre surtout une journée de bonheur qui ponctue généralement une semaine de montée en pression d'un club, d'un village entier, d'une ville. Lucien-Jean prêt pour accueillir Nîmes Nous sommes le 10 novembre 2015, la commission de sécurité de la Fédération et les services de l'État confirment enfin que le 7e tour de Coupe de France entre Nîmes Olympique et l'Asfac aura lieu le dimanche 15 novembre, à 14 h 30 sur la pelouse muscatière. Un problème d'infrastructure a été résolu. À Lucien-Jean, on a enlevé le gravier, on a éloigné les rochers, la FFF donne le feu vert. Recevoir un club de Ligue 2, qui plus est de la région, c'est pour l'Asfac un "très grand" événement. L'effroi lié à l'absurde Oui mais voilà, le 13 novembre c'est l'effroi. Les attentats à Paris vont bouleverser l'histoire du pays. L'état d'urgence est décrété, la France entière pleure ses morts. Comble de l'absurde dans ce moment de stupeur où les forces de l'ordre sont très sollicitées, le match est reporté au 22 novembre, Montpelliérains et Nîmois souhaitant en découdre sur les réseaux sociaux. Un match au goût amer Le déplacement des supporters gardois est interdit. Le coup d'envoi d'un match au goût amer est donné, il va durer 120 minutes devant moins de 500 spectateurs n'ayant pas le cœur à se manifester. Les Muscatiers tiennent tête aux Crocodiles, Florent Pascal réalise un match parfait dans les bois (0-0). Mathieu Michel, son homologue nîmois, stoppe le tir au but de Didier Yagousseti lors de la séance fatidique, le coach José Pasqualetti démissionne. L'Asfac est éliminé, et alors ? Le football n'est qu'un jeu. Certes, la fête dans la tribune, par respect, n'a pas eu lieu. Le spectacle sur le terrain aussi s'était mis en mode "éco". L'important c'est que la barbarie n'a pas empêché qu'il se joue… Le moment de refermer les archives d'Ernest Caschinasco et la découverte d'un fabuleux trésor composé d'un nombre incalculable de coupures de presse, la rédaction lançait une série de douze épisodes sous forme de rétrospective. Sur près d'un demi-siècle, cette mine d'informations locales a permis de revenir sur des événements sportifs, plus précisément sur des rencontres de football qui font partie de l'histoire des clubs de Thau. Muscatier pur jus, c'est bien évidemment spécialement le foot frontignanais qui passionnait celui qui a amassé près de 4 m3 de documents. Pourtant, c'est une dizaine de clubs, les plus anciens, qui a fait l'objet de cette saga. FC Sète en Coupe (octobre 1996), Social et Mèze (septembre 2012), CA Poussan (mai 2009), Stade Balarucois (avril 1998), Pointe-Courte (mai 2007), Loupian-Bouzigues (novembre 1992), Olympique La Peyrade (mars 2008), Pointe-Courte (les années 70), Asfac (saison 93-94), clubs disparus (sur 50 ans), foot féminin (mai 2007) et pour finir la fête gâchée mais pas supprimée (novembre 2015), ont vu une petite partie de leur passé ressurgir au cours du dernier trimestre. Ce jour, les classeurs datés et numérotés se referment, ils rejoindront les archives municipales. La majorité des articles seront numérisés pour le plus grand bonheur des adeptes de la passion d'Ernest.

edité le : 21/08/2021

La Ligue des Petits Princes

"Cliquez sur le logo pour visiter"

logo_ligue_des_petits_princes